6tzen en Amérique

Carnet de voyage d'une famille nombreuse en Tandem et Kombi VW, en Amérique. Correspondance avec des écoles de Normandie.

 

   ALLO LA PLANETE



LE SUD LIPEZ EN DESSERT (NEW) !

Nous finissons notre voyage en Bolivie en beauté .... par la traversé du Sud Lipez en Van. Pas une mince affaire, je dirais même plus, c'était pas du gâteau ... au chocolat ! Les guides au volant de leur 4X4 nous regardent passer les yeux écarquillés ....avec parfois une petite attention en nous demandant si tout allait bien ? " Oui oui, tout va bien mais ça secoue fort !" Avec quelques frayeurs :

Du sable à perte de vue avec des centaines de sillons de voiture pour seule marque de présence humaine. "On dirait du chocolat" nous dit Eva. Notre Van passera à l'aise, mais il ne fallait surtout pas réduire notre vitesse pour être sûr de ne pas s’enliser. Il fallait vite choisir notre rail et éviter d'en sortir. Les ornières étaient parfois si grandes que le sable touchait le bas de caisse et le changement de cap nous obligeait à monter de sacrés talus, on avait l'impression que l'on allait se renverser. Bon là c’est un peu romancé et j’exagère, mais que très légèrement !
Bon je suis contre le dakkar et tout et tout, mais là, mon côté masculin a fait que j’ai pris mon pied, c’est vrai ! Vroum vroum, mais il faut savoir que Estelle aussi a pris le volant, et c’était sportif ! (bon, avec un enlisement à la clé, et là , c'est encore mon côté mesquin, masculin, car moi je m'enlise que dans la bouillasse!!) Quand ce n’était pas le sable, c'était les cailloux. Et on serrait les fesses (surtout avec Estelle au volant, une vrai pilote de Rallye , super efficace !!") pour ne pas se retrouver dans les choux ! Nous avons rebaptiser notre cher Kombi "Passe partout  !!!" Je sais qu'il ne faut pas être matérialiste, qu’il faut se détacher des choses et éviter de vouloir posséder à tout prix, mais il va nous manquer ce kombi. D'ailleurs si nous ne parvenons pas à le vendre avant notre départ, nous le laisserons au Chili dans un garage, prêt pour une autre aventure !
Arnaud
 
De 6TZEN BLOG
De 6TZEN BLOG
De 6TZEN BLOG


Publié à 12:47 , le 15/04/2010, dans CARNET DE ROUTE, San Pedro de Atacama
Mots clefs : TOUT TERRAIN


EN SELLE SUR LE SALAR

De 6TZEN BLOG
 
L’odyssée blanche.

L’eau brouille les pistes à l’entrée du Salar. D’étranges pyramides de sel nous accueillent sur des carrés d’eau reflétant les montagnes. Elles sont bien alignées et nous font penser à du Land Art. Nous cherchons des traces de 4x4 sur le sel. Le soleil couchant nous laisse un ciel violet, nous devinons l’ampleur de cette étendue blanche. Nous roulons plusieurs kilomètres jusqu’à nous noyer dans cet océan blanc. Facile de trouver notre lieu de bivouac, une infinité de choix. Tiens, et si on plantait la tente ici. Non, je préfèrerais ici chérie !!
Je me lève plus tôt que tout le monde, pour pouvoir saisir le soleil à son réveil. Les enfants se réveillent eux aussi tranquillement puis en poussant des cris de joies à la vue de ce lieu si singulier sur notre planète ! Une drôle de sensation nous envahit, nous avons l’impression d’être sur de la neige, mais sans l’odeur du froid ! Nous reprenons la route en suivant différentes pistes avec comme repère un volcan, à la recherche des îles que nous ne pouvons pas encore apercevoir ! Notre Kombi devient notre navire, il faut tenir son cap. Le soleil encore une fois, nous joue un drôle de tour, car une fois au-dessus de nos têtes, les îles qui commençaient à apparaître, par la magie d’un mirage, commencent à s’effacer par le bas. Nous aussi, nous nous exerçons à faire des photos magiques en utilisant le fameux effet de perspective sur le salar. Noé se retrouve à porter le Van, Eva est plus grande que nous ou encore, Estelle portant ses enfants dans la main. Ce sera peut être le générique de notre film !

Les enfants et moi ne pouvons résister plus longtemps, nous avons très envie de « bicycléter » ! Allez hop, ni une ni deux, on sort le tandem, et là, je vous raconte pas, c’est le bonheur, on pédale 60 km, libres dans cette pureté. Estelle nous suivra en Van.

Que deviendra cette pureté, lorsque commencera l’exploitation du lithium, pour nos chères futures voitures électriques, soit disant moins polluantes ?  Bien content d’avoir vu le salar avant les transformations ... Nous en avons eu plein les mirettes, du blanc, du blanc, du blanc.
 
De 6TZEN BLOG
De 6TZEN BLOG
 
 
Nous mettons en vente notre van Volkswagen Kombi, année 88. Merci de nous écrire à notre adresse mail figurant sur le côté gauche, pour avoir plus de précisions.


Publié à 12:16 , le 7/04/2010, dans CARNET DE ROUTE, Uyuni
Mots clefs :


BEN NON, C'ETAIT PAS VRAI , MAIS ON AIMERAIT BIEN ...

Au risque de vous decevoir, c'etait un poisson d'avril, les bourriques ! Desole ! Mais sur, nous le ferons un jour ! Le reste du blog est vrai par contre, nous sommes bien sur le salar D'Uyuni, en direction du sud Lipez, puis l'Argentine et enfin le Chili pour y vendre notre Kombi Volkswagen. Un Clin d'oeil aux Francais de Granby ... Et ceux rencontres recemment a Uyuni. Hier, jour des elections municipales, nous pouvons enfin aujourd 'hui de circuler de nouveau dans le pays.



Publié à 12:35 , le 5/04/2010, dans CARNET DE ROUTE, Uyuni
Mots clefs :


VAN CONTRE ANES

POPOO, La tête de mule, veut pas traverser la rivière.De 6TZEN BLOG
 
Nous n'avons pas donné de nouvelles depuis longtemps, en voici l'explication. Après quelques déboires avec la police Bolivienne (article précedent sur La Paz. En effet, notre Van était doté d'une plaque Chilienne ce qui en Bolivie est un inconvénient). Donc, suite aux soucis rencontrés, nous avons décidé de nous séparer, snif, de notre van adoré !! La séparation a été difficile, mais nos trois nouvelles montures ont rapidement fait la joie de la famille !!  En effet, vous l'aurait compris, nous avons décidé de finir notre aventure Bolivienne à dos d'ânes; nous les avons baptisé TITI, CACA et POOPO (comme les lacs que nous avons longés), avec les grands rires de nos chérubins ! Ils (les ânes et non pas les enfants) portent l'essentiel de notre matériel, c'est à dire tentes, réchaud etc... nous avons renvoyé le reste de nos affaires par voie postale. Noé et Eva s'amusent aussi à les chevaucher, le temps pour eux de se reposer, car même les petites marches sont difficiles en altitude. Nous avons déjà parcouru depuis dimanche une vingtaine de kilomètres. Il faut dire que Poopo ne se laisse pas faire lorsqu'il s'agit de traverser les petits cours d'eau. La Bolivie à dos d'ânes, c'est plus sympa, on ne regrette pas notre choix ! à bientôt avec en surprise un petit film pour vous expliquer tout ça en détail....


Publié à 07:10 , le 1/04/2010, dans ANIMAUX, Potosí
Mots clefs : voyage en ânes


ORURO, EL RETURNO

 Un panneau pas toujours présent ! De 6TZEN BLOG

 
LES GARDIENS DE LA PAZ, OU EL RETURNO MANQUE ?
Nous avons à notre grand regret manqué le carnaval d'Oruro en février. Pas grave, nous avons appris qu'il y aurait  aujourd'hui, samedi , un défilé de diablesses. Encore fallait-il pour pouvoir le voir, sortir de la cuvette de La Paz :
A un carrefour, un policier faisant la circulation lève la main. Je m'arrête à la ligne du feu rouge un mètre après lui. Cela ne lui plaît pas et m'envoie voir son collègue un peu plus loin ! Notre van chilien ne lui revient encore moins au moment où il me demande ma licence. Il me dit, qu'il n'est pas possible de circuler avec un van de plaque chilienne en Bolivie, bref il me met la grosse pression. Oui, il faut se rappeler que les chiliens ont annexé l'unique axé à la mer de la Bolivie, il y a de cela 130 ans, et la pilule n'est toujours pas passée du côté bolivien, ce qui peu se comprendre. Enfin bref, de là à empêcher le van à circuler alors que tous les autres policiers du pays m'ont laissé passer.... ce policier voulait sûrement manger du gringo ... heureusement, une dame, témoin de la scène est venue à mon secours pour dire que je n'avais pas fait d"infraction... ce qui calma de suite les policiers, qui me laissèrent repartir dardar ... sans commentaire...
Il faut dire que conduire dans cette ville est un peu stressant, personne ne respecte rien, surtout pas les feux rouges ou verts, la voiture est reine, et prend priorité sur les piétons. La deuxième fois, j'ai vraiment fait une infraction, sous l'oeil amusé d'un commissariat entier aux aguets !! Je ne pouvais pas mieux faire ! Mais qu'ai-je donc fait comme infraction?! Un demi tour dans l'avenue principale de la ville, au seul endroit où il n'y avait pas de panneau interdisant ce retorno de malheur ! Un jeune policier me demande de baisser ma vitre après un bon coup de flûte de pan ! Vos papiers ! Je dois me garer sur le bas côté, ce qui a pris, stressé comme j'étais, un certains temps pour me faufiler entre les dizaines de mini bus. Le jeune homme m'explique mon infraction et me dit qu'il faut un papier spécial pour circuler à La Paz. Ah bon, première nouvelle, on n'est pas au courant. Estelle vérifie rapidement auprès des badauds, les dires du policier. Apparement effectivement, il faut faire la demande de ce papier le lundi, je ne sais où, mais le lundi seulement !!? Mais nous sommes arrivé jeudi !!! Le policier me demande de le suivre au commissariat sans écouter mes explications de panneau manquant. Je demande à Estelle de téléphoner à l'Ambassade de France en même temps, au cas où ... Une fois dans le comimi, le commisariat vert lugubre, on me demande de m'assoir sur une chaise, que si je m'assois dessus, je tombe par terre car je vois bien, elle est toute cassée la chaichaise. Alors je ne me laisse pas intimider et je ne m'assois pas , na ! Le temps passe, mince on va rerater le carnaval d'Oruro. Un autre policier, plutôt sympa, prend la relève et ne comprends pas ma licence internationale para conducir. Je crois, moi, comprendre alors, qu'il me demande mon passeport ! "Que s'est il passé?" me demande-t-il. Je lui explique alors que je ne pouvais pas savoir qu'il était interdit de faire demi-tour sur ce carrefour, mais que maintenant, j'étais au courant, on m'attend au tournant... Il me demande : "c'est quoi ça", en pointant du doigt ma caméra. Eh oui, il faut dire que, ayant un peu peur, j'ai pris ma caméra pour filmer, témoigner de ce qui pourrait se passer, ce qui n'était pas forcément très intelligent car cela aurait pu les énerver, ou ils auraient pu me confisquer mon matériel... Je balbutie n'importe quoi... Ouf il ne dit rien ! Je pense à Estelle qui doit me chercher et s'inquièter. Elle me retrouve enfin et vient m'aider à affiner la traduction, elle arrive en parlant du fameux papier de circulation dans La Paz. CHUUUT lui dis-je en lui faisant du pied. Je lui fais comprendre qu'il ne faut pas en parler, car le policier avait oublier ce détail. Elle aura essayé d'appeler l'ambassade de France à trois numéros, en vain !! Pause café ? Le policier, peut-être intimidé par la caméra ou l'Ambassade absente, hésitera longtemps avant de me donner une amende en fonction d'un Code de la route sorti de son tiroir. Trois morceaux de papiers déchirés, estampillés trois fois, représentant 30 Bs que l'on réglera sans se défendre, en bon 6tzen, pour avoir la paix ou plutôt pour voir la sortie de la Paz !
 ORURO A L'HEURE ?
Enfin on repart et on arrive à Oruro. Nous apprenons que nous n'avons pas manqué le spectacle. Un vrai remake du carnaval. Ils ont mis le paquet, avec fanfares, sauts d'anges, diablesses endiablées, autres santans projetant du feu, "avec plein de filles" rajoute Eva .... les enfants en ont plein les mirettes. Les boliviens sont experts en matière de espectaculos !! Un militaire, garant du bon fonctionnement du spectacle, me voit avec ma caméra .... et me dit de passer de l'autre côté pour avoir de plus belles images. Sympa !! Grâce à lui, je me retrouve au beau milieu des artistes, aux côtés de la télévision bolivienne, le tout pour avoir des images incroyables sous des pluies pyrotechniques. Un souvenir inoubliable pour nous tous et j'espère surtout pour nos enfants.
Arnaud


Publié à 10:24 , le 27/03/2010, dans CARNET DE ROUTE, Oruro
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 3 sur 9 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

6TZEN.ORG
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives

Albums photo6T

6TZEN AU QUEBEC
6TZEN IN YELLOWSTONE
6TZEN AUX USA PART 1
6TZEN AUX USA PART 2
6TZEN AUX USA PART 3
6TZEN AU CHILI PART 1
6TZEN AU CHILI PART 2
6TZEN AU CHILI PART 3
6TZEN EN AREGENTINE
6TZEN EN BOLIVIE PART 1
6TZEN EN BOLIVIE PART 2
6TZEN EN BOLIVIE PART 3
6TZEN EN ARGENTINE BIS PART 2
6TZEN SUR VOS TRACES

Sites favoris

6TZEN le site
Sur Vos Traces
Blog de Sylvain notre cousin
Forum Pino Français
Cyclauvergnats
La ptite frisée
Cyclo-randonnee
SITE d'une canadienne
Warmshower
On the TV
Camping Peacefull Pine
SITE d'une canadienne
ARCATA MASSAGE
LIBRARY BIKES
FLEUR DES DELICES
Offre d'emploi en Normandie
AUTOUR DES AMERIQ
FRISETTECRANEDOEUF
LILYTOM
6TZENGABI

La carte des lieux visités



«  Avril 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 


Widgecolo by colo | bio


Rubriques

ANIMAUX
APRES LE VOYAGE
ARTS PLASTIQUES
CARNET DE ROUTE
ECHANGES ECOLES
ENVIRONNEMENT
MEDIAS
REFLEXIONS
RENCONTRES
SOLIDARITE
SPONSORS
TANDEMS PINO
VIVRE AUTREMENT
:

Derniers articles

PROJECTIONS 2012 et 2013
INTERVIEW FRANCE BLEU
CENTRE CULTUREL DE BLAINVILLE
6TZen , LE CLIP !!
LE FABULEUX VOYAGE

<%letter%>