6tzen en Amérique

Carnet de voyage d'une famille nombreuse en Tandem et Kombi VW, en Amérique. Correspondance avec des écoles de Normandie.

 

   ALLO LA PLANETE



ORURO, EL RETURNO

 Un panneau pas toujours présent ! De 6TZEN BLOG

 
LES GARDIENS DE LA PAZ, OU EL RETURNO MANQUE ?
Nous avons à notre grand regret manqué le carnaval d'Oruro en février. Pas grave, nous avons appris qu'il y aurait  aujourd'hui, samedi , un défilé de diablesses. Encore fallait-il pour pouvoir le voir, sortir de la cuvette de La Paz :
A un carrefour, un policier faisant la circulation lève la main. Je m'arrête à la ligne du feu rouge un mètre après lui. Cela ne lui plaît pas et m'envoie voir son collègue un peu plus loin ! Notre van chilien ne lui revient encore moins au moment où il me demande ma licence. Il me dit, qu'il n'est pas possible de circuler avec un van de plaque chilienne en Bolivie, bref il me met la grosse pression. Oui, il faut se rappeler que les chiliens ont annexé l'unique axé à la mer de la Bolivie, il y a de cela 130 ans, et la pilule n'est toujours pas passée du côté bolivien, ce qui peu se comprendre. Enfin bref, de là à empêcher le van à circuler alors que tous les autres policiers du pays m'ont laissé passer.... ce policier voulait sûrement manger du gringo ... heureusement, une dame, témoin de la scène est venue à mon secours pour dire que je n'avais pas fait d"infraction... ce qui calma de suite les policiers, qui me laissèrent repartir dardar ... sans commentaire...
Il faut dire que conduire dans cette ville est un peu stressant, personne ne respecte rien, surtout pas les feux rouges ou verts, la voiture est reine, et prend priorité sur les piétons. La deuxième fois, j'ai vraiment fait une infraction, sous l'oeil amusé d'un commissariat entier aux aguets !! Je ne pouvais pas mieux faire ! Mais qu'ai-je donc fait comme infraction?! Un demi tour dans l'avenue principale de la ville, au seul endroit où il n'y avait pas de panneau interdisant ce retorno de malheur ! Un jeune policier me demande de baisser ma vitre après un bon coup de flûte de pan ! Vos papiers ! Je dois me garer sur le bas côté, ce qui a pris, stressé comme j'étais, un certains temps pour me faufiler entre les dizaines de mini bus. Le jeune homme m'explique mon infraction et me dit qu'il faut un papier spécial pour circuler à La Paz. Ah bon, première nouvelle, on n'est pas au courant. Estelle vérifie rapidement auprès des badauds, les dires du policier. Apparement effectivement, il faut faire la demande de ce papier le lundi, je ne sais où, mais le lundi seulement !!? Mais nous sommes arrivé jeudi !!! Le policier me demande de le suivre au commissariat sans écouter mes explications de panneau manquant. Je demande à Estelle de téléphoner à l'Ambassade de France en même temps, au cas où ... Une fois dans le comimi, le commisariat vert lugubre, on me demande de m'assoir sur une chaise, que si je m'assois dessus, je tombe par terre car je vois bien, elle est toute cassée la chaichaise. Alors je ne me laisse pas intimider et je ne m'assois pas , na ! Le temps passe, mince on va rerater le carnaval d'Oruro. Un autre policier, plutôt sympa, prend la relève et ne comprends pas ma licence internationale para conducir. Je crois, moi, comprendre alors, qu'il me demande mon passeport ! "Que s'est il passé?" me demande-t-il. Je lui explique alors que je ne pouvais pas savoir qu'il était interdit de faire demi-tour sur ce carrefour, mais que maintenant, j'étais au courant, on m'attend au tournant... Il me demande : "c'est quoi ça", en pointant du doigt ma caméra. Eh oui, il faut dire que, ayant un peu peur, j'ai pris ma caméra pour filmer, témoigner de ce qui pourrait se passer, ce qui n'était pas forcément très intelligent car cela aurait pu les énerver, ou ils auraient pu me confisquer mon matériel... Je balbutie n'importe quoi... Ouf il ne dit rien ! Je pense à Estelle qui doit me chercher et s'inquièter. Elle me retrouve enfin et vient m'aider à affiner la traduction, elle arrive en parlant du fameux papier de circulation dans La Paz. CHUUUT lui dis-je en lui faisant du pied. Je lui fais comprendre qu'il ne faut pas en parler, car le policier avait oublier ce détail. Elle aura essayé d'appeler l'ambassade de France à trois numéros, en vain !! Pause café ? Le policier, peut-être intimidé par la caméra ou l'Ambassade absente, hésitera longtemps avant de me donner une amende en fonction d'un Code de la route sorti de son tiroir. Trois morceaux de papiers déchirés, estampillés trois fois, représentant 30 Bs que l'on réglera sans se défendre, en bon 6tzen, pour avoir la paix ou plutôt pour voir la sortie de la Paz !
 ORURO A L'HEURE ?
Enfin on repart et on arrive à Oruro. Nous apprenons que nous n'avons pas manqué le spectacle. Un vrai remake du carnaval. Ils ont mis le paquet, avec fanfares, sauts d'anges, diablesses endiablées, autres santans projetant du feu, "avec plein de filles" rajoute Eva .... les enfants en ont plein les mirettes. Les boliviens sont experts en matière de espectaculos !! Un militaire, garant du bon fonctionnement du spectacle, me voit avec ma caméra .... et me dit de passer de l'autre côté pour avoir de plus belles images. Sympa !! Grâce à lui, je me retrouve au beau milieu des artistes, aux côtés de la télévision bolivienne, le tout pour avoir des images incroyables sous des pluies pyrotechniques. Un souvenir inoubliable pour nous tous et j'espère surtout pour nos enfants.
Arnaud

Publié à 10:24 , le 27/03/2010, dans CARNET DE ROUTE, Oruro
Mots clefs :


FRANCE INTER DEPUIS LA BOLIVIE (new)

Petit passage hier chez Eric Lange de France Inter. Drôle de coincidence puisque Bertrand et sa Famille, rencontres au Chili, etaient eux aussi en ligne. Vous pouvez reecouter un extrait de l'emmission en téléchargeant ici , sinon l'archive complete sur Allo la planete.

radio en quichua à Ocuri, IPTK De 6TZEN BLOG

Publié à 10:14 , le 12/03/2010, dans MEDIAS, Oruro
Mots clefs : Radio


LES RECETTES DE COLQUECHACA


Nous avions l’intention de rejoindre le Salar De Uyuni par Macha et puis on nous a conseillé de prendre la route de Colquechaca, pour aller voir des ruines incas, une grotte avec des peintures rupestres et rencontrer el Padre Andres. Nous n’avons rien vu de tout cela (ceux-là!).

Mais … comme souvent notre route se détourne pour quelque chose, et nous trouvons autre chose. Et à Colquechaca, nous avons rencontré 2 anges, Juana et Oscar. Ils nous choyés comme si notre visite (pourtant si impromptue et si improbable) était attendue. 2 anges, je vous dis, aux vertus de gentillesse, d’ouverture et Paix.

Gabriel et Eva sont allés à l’école du village. Tout blondinets gringitos qu’ils sont, ils sont sujet d’une grande fascination et curiosité et ont un succès immense. A tel point qu’on doit faire vraiment attention! « regala me… » Offre la moi…ou d’autres veulent m’en échanger un contre de leurs jolies têtes brunes. Où alors, et plus tragique et avec moins d’humour, certaines sont prêtes à nous en confier un, disant qu’il sera plus heureux en France… Acte de désespoir qui serre le cœur…

De 6TZEN BLOG

 

 

J’ai passé un après-midi dans la cour de la paroisse, avec les enfants du village, de plus en plus nombreux au fil des heures. J’avais fait une réserve de crayons à papier à distribuer, pour le jour où je me trouverai dans cette situation. J’ai une belle collection de dessins maintenant. Un après-midi forte en émotions et très inspirante. Les enfants n’ont de l’école que le matin, alors le reste de la journée pourrait être mise à profit. Arnaud lui de son côté, a appris aux plus âgés à jouer à la balle au prisonnier. Autant de succès et d’engouement! Vous pouvez nous imaginer échafaudant des projets pour l’avenir avec l’envie de donner un coup de main aux gens de ce village si perdu et si authentique.

 

Juana nous a gâtés en nous cuisinant un Aji de fideo. Eh eh, je l’ai aidée, j’ai vu comment elle a fait! Et je vais vous livrer sa recette!

Ingrédients pour 6 personnes : 2 carottes, 2 oignons, 3 tomates, 10 petites pommes de terre, une poignée de fèves, 1 kg de pâtes, des morceaux de lama séchés … que l’on peut remplacer par du jambon fumé ou du bœuf frais.

Faire revenir les légumes coupés menus, hormis les pommes de terre, dans de l’huile, ajouter l’épice nommé « aji » .Plonger les légumes dans une grande casserole d’eau bouillante. Faire revenir les pâtes également dans de l’huile (c’est le secret des pâtes boliviennes pour ne pas qu’elles collent!). Quand elles sont dorées, les plonger à leur tour dans l’eau avec les légumes. 10 minutes après, ajouter les pommes de terre et la viande. Laisser mijoter encore 20 minutes.

Vous m’en direz des nouvelles!!

Autre recette sympa de Juana : Le sirop de fruit. Ici, il est préférable de faire bouillir l’eau du robinet avant de la boire. Alors plusieurs options, le thé, le café ou l’infusion, classiques! Ou le sirop de fruit! Peler des pêches (6 environ) pour 3 ou 4 litres d’eau. Faire bouillir le tout avec un peu de sucre et de la cannelle pendant 20 minutes. Laisser refroidir .Un refresco muy bueno! Et on peut déguster les fruits après. On peut faire la même chose avec des raisins ou d’autres fruits. 

 

Evidemment, j’ai encore pleuré en partant… Que je me sens enrichie de ces amitiés si rapidement profondes. Je me sens aussi si fatiguée de tant d’émotions… Que le départ me coûte…

Le Padre Andres était en vacances en Belgique, son pays natal, nous ne l’avons pas rencontré cette fois ! Mais nous avons l’intention de retourner voir nos amis. Il y a tant à faire!

 

Estelle


Publié à 07:14 , le 7/03/2010, dans CARNET DE ROUTE, Oruro
Mots clefs : ANGES


TERREMOTO CHILI

Le Chili a tremblé. Une grande pensée pour nos amis Chiliens qui ont vécu des moments difficiles. Il y a trois mois et demi nous étions en route pour Chiloé, en passant par Conception. Je me souviens d 'un petit village de pêcheurs, où nous avions mangé et fêté l'anniversaire D´Estelle ! Les patrons étaient adorables. Que sont - ils devenus ? L 'image des viaducs effondrés et plages dévastés fait froid dans le dos !

Arnaud


Publié à 05:21 , le 7/03/2010, dans CARNET DE ROUTE, Oruro
Mots clefs : tremblement de terre


Qui suis-je ?

6TZEN.ORG
Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives

Albums photo6T

6TZEN AU QUEBEC
6TZEN IN YELLOWSTONE
6TZEN AUX USA PART 1
6TZEN AUX USA PART 2
6TZEN AUX USA PART 3
6TZEN AU CHILI PART 1
6TZEN AU CHILI PART 2
6TZEN AU CHILI PART 3
6TZEN EN AREGENTINE
6TZEN EN BOLIVIE PART 1
6TZEN EN BOLIVIE PART 2
6TZEN EN BOLIVIE PART 3
6TZEN EN ARGENTINE BIS PART 2
6TZEN SUR VOS TRACES

Sites favoris

6TZEN le site
Sur Vos Traces
Blog de Sylvain notre cousin
Forum Pino Français
Cyclauvergnats
La ptite frisée
Cyclo-randonnee
SITE d'une canadienne
Warmshower
On the TV
Camping Peacefull Pine
SITE d'une canadienne
ARCATA MASSAGE
LIBRARY BIKES
FLEUR DES DELICES
Offre d'emploi en Normandie
AUTOUR DES AMERIQ
FRISETTECRANEDOEUF
LILYTOM
6TZENGABI

La carte des lieux visités



«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 


Widgecolo by colo | bio


Rubriques

ANIMAUX
APRES LE VOYAGE
ARTS PLASTIQUES
CARNET DE ROUTE
ECHANGES ECOLES
ENVIRONNEMENT
MEDIAS
REFLEXIONS
RENCONTRES
SOLIDARITE
SPONSORS
TANDEMS PINO
VIVRE AUTREMENT
:

Derniers articles

PROJECTIONS 2012 et 2013
INTERVIEW FRANCE BLEU
CENTRE CULTUREL DE BLAINVILLE
6TZen , LE CLIP !!
LE FABULEUX VOYAGE

<%letter%>